Que se passe-t-il à Charleroi ?!

Publié le par dago

a220bc484b.jpgIl n'y a plus d'autorité à Charleroi.
Plus de bourgmestre, plus d'échevins, plus de conseil communal.
Ces derniers jours, une série de nouvelles inculpations ont désigné des mandataires du PS pour faux et usages de faux.

Face à cette crise qui dure depuis fin 2005, nous constatons que deux élections plus tard n'ont changé que peu de choses et voici les carolos bien remontés contre les politiciens. Cela se comprend face à une telle corruption.

Voila que le parlement wallon a décidé de donner des dispositions permettant la nomination d'un nouveau bourgmestre mais peux-être aussi à de nouvelles élections communales.

Même si l'opportunisme du MR (qui est à l'origine de cette proposition) est flagrante, je suis totalement pour.
Non seulement cela remettrait les carolos dans leur juste droit et cela pimenterait une vie politique bien chiante (quand on pense qu'il y avait tout le temps des élections dans les années'50 à cause de l'incompétance des mandataires) mais en plus, cela permettrait à mon parti d'obtenir peux-être un(e) conseiller communal. Lors des dernières communales, nous avons obtenu le score de 2,1% dans la plus grande ville de Belgique de ce pays (ce n'est pas négligable).

Le PTB n'est pas un parti qui surfe sur la vague du ral-bol des gens comme le fait populistement le MR via son roquet Olivier Chastel (avec 11 095,25 euros brut/mois, il ne s'ennuie pas).
Non, le PTB, c'est les maisons médicales de Médecins pour le Peuple (asbl) qui pratique la médecine gratuite (20 euros/an). Les candidat(e)s du PTB à Charleroi sont des médecins comme Sophie Merckx qui, avec son salaire d'ouvrière, a fait une enquète pour connaître les préoccupations des gens via ses patients de MPLP de Marcinelle. En 2004, le PTB et les patients de Sophie Merckx ont récolté près de 15 000 signatures contre la «taxe sur l'enlèvement et le traitement des immondices», un impôt socialement injuste. Encore cette devise : Les gens d'abord, pas le profit !

P20petition1.jpgFace à ces nouvelles élections (si elles sont lieues), voila une excellente occasion pour mon parti de se présenter comme une alternative sérieuse à gauche du PS et d'Ecolo face à des milliers de votes protestataires vers la droite et même l'extrême droite.

Je n'ai pas la science infuse mais je pense que les choses doivent changer à Charleroi, je crois que ça tout le monde est d'accord. Si le pouvoir ne peux changer, donnons les moyens à un parti énergique et plein de bonnes initiatives comme le PTB de jouer un rôle d'opposition social.
Ce n'est sûrement pas la dernière fois que nous parlerons de Charleroi !

 

Photo : Sophie Merckx, médecin pour le peuple et candidate PTB+ à Charleroi, remet une pétition de 15 000 signatures pour la suppresion d'une taxe injuste sur les déchets en 2004.

Commenter cet article