Le vélo, c'est cool !

Publié le par dago

undefinedMoi, je vais vous parer du vélo parce que j'aime bien ça, faire du vélo. Je fais presque tous mes trajets en vélo : pour aller à l'école, au café, au GB ou chez des amis. Le vélo, maintenant, c'est un peu comme le prolongement naturel de mes jambes. Mais ne vous inquiètez pas ! Ca ne tourne pas à l'obsession.

Avant je trouvais ça plutôt ringard et si j'en faisais au moins une fois par an, j'étais content. Et puis, pendant les marches parrainés en vélo quand j'étais petit, j'étais pas vraiment dans les premiers.

Mais ça a changé et j'ai trouvé pleins de bons points à faire du vélo. Comme si ça devait me donner bonne conscience. Me voila donc un citoyen modèle pour Al Gore et les écolos car je ne produis pas d'émissions de CO2. Comme si j'avais un rôle ou la moindre petite responsabilité dans le changement climatique. Si je croyais à l'(i)responsabilité universelle et individuelle, je pourrai alors me vanter en pensant que ce sont mes crétins de parents qui polluent la planète avec leur caisse pourrie. Je pourrai même scander fièrement : centrale nucléaire de Thianges, voiture de mes parents, même combat !

Sérieusement, ça me permet de faire du sport alors que j'en fais irrégulièrement. Faut dire que je prend le cours de gym très au sérieux cette année : impossible que je sors de la salle sans m'être noyé dans ma transpi'.
Ca m'a d'ailleurs permit de faire 25x le tour de la piste de Cointe sans m'arrêter alors qu'il y a trois mois, j'étais super content d'atteindre 11 tours avant de m'essouffler. Je suis certain que la prochaine fois je pourrai monter jusqu'à 30 !

Et pour rentrer chez moi, de l'école jusqu'au laveu, il y a une petite côte que je dois monter tout les jours.
Parfois, ça prend un genre risqué avec les voitures qui te klaxonne dessus ou alors avec la vitesse. Quand je faisais mon boulot de facteur et que je me levais à 3h30 du matin, je me jetais avec mon vélo dans la sortie d'autoroute, entre le laveu et le boulevard d'avroy, sans toucher à mes freins. J'allais tellement vite que mes yeux pleuraient tout seul. C'était bien drôle !

Mais si je dois donner un coup de gueule, c'est bien sur le manque de considération qu'on donne aux cyclistes sur la route. Lorsque vous passez en Flandre ou au Pays-Bas, c'est pourtant quelque chose de bien naturel de remarquer des bandes colorés sur la droite de la route pour les vélos. Pourquoi est-ce que cela n'appliquerait pas à chez nous, en Wallonie, à Liège ?
Bon, y en a bien le long de la Meuse pour le Ravel mais c'est juste pour les touristes. Mais allez à Anvers et vous verrez un tracé rouge sur la route sur chaque avenue et rue, bref pour les gens qui remplacent la voiture par le vélo pour aller au boulot.
Parce qu'on entend quand même autour de nous que des collègues ou amis qui voudraient remplacer l'auto par la mobylette ou le vélo à moteur, non ? Le prix actuel de l'essence, sans cesse en augmentation, nous oblige à penser à laisser un peu plus souvent la bagnole au garage, non ?
Puisque c'est le cas, il faut alors donner les moyens aux futurs cyclistes de se décider. Non seulement, je suis certain que ça ne coûterait presque rien (si on compare avec les autres projets de la ville qui se compte en dizaines de millions), mais en plus cela répondrait aux besoins quotidiens de centaines de cyclistes. Car on voit bien qu'il y a de plus en plus de vélos. En voila une belle promesse électorale !
Car je veux bien essayer de croire à ce que racontent les écolos mais ça fait 25 ans qu'ils sont au conseil communale et je ne les ai jamais entendu qu'ils allaient entreprendre ou promouvoir un meilleur accès au vélo ! On peut toujours penser à une espèce de salon du vélo, je suis certain qu'il y a moyen de trouver plein d'iniatives originales ! Non ?
velo-01.jpgPour en revenir à quelque chose de plus léger, c'est vraiment tout bête de la manière dont j'ai repris le guidon. Il y a 5 ou 6 semaines, j'ai été cherché de nouvelles chaussures car les miennes sont bien troués. Et l'histoire, c'est que j'ai pris des trop petites et qu'elles me faisaient presque saigné les tendons. C'était donc pénible de marcher et je faisais le chemin de croix pour parcourir une courte distance. J'ai donc pris le vélo du paternel puisque celui-ci ne l'utilise pas l'hiver.

Seulement, j'ai pété ma chaine lundi soir en fonçant dans une bordure. D'ailleurs, un copain me rappelait que mes pneus sont un peu dégonflés et mon porte-bagage est dévisé. J'ai donc dû prendre le rose de ma soeur.

Me voila partageant un point commun avec Guy Verhopstadt ! Si j'étais toujours facteur, et avec mes convictions politiques, on essayerait presque de me comparer avec un candidat des dernières élections présidentielles françaises.


ps : je vais déclamer ce texte lors d'un tournois d'éloquence. Mais je dois broder un peu plus. Le texte commence donc par un "Medames, mesdemoiselles, messieurs, membres du jury, bonsoir !".

Commenter cet article

. 26/12/2007 19:05

VerhoFstadt châle...

Pauline 22/12/2007 03:11

Tu vas faire le tournoi d'éloquence sur le thème du vélo? brode...