Vacances de nowel

Publié le par dago

IMG-1298-copie-1.JPGJe suis satisfait de mes vacances.

Je n'ai pas autant glandouillé comme j'en ai l'habitude quand je suis en vacances. J'ai rencontré de nouveaux membres et j'ai été causé avec d'autres pour préparer le reste de l'année. Je suis sorti me soûler avec des potes pour le nouvel an devant le pot (pas à l'intérieur) et j'ai revu la famille pour noël. C'était bien sympa.

Evidemment, je n'ai pas fait tout ce que je désirais. Je vais être en retard sur des travaux pour l'école mais ces vacances de noël m'ont permis de me concentrer sur des textes marxistes, de les étudier, synthétiser et shématiser dans des cahiers, ce qui me prend souvent du temps. Mais j'adore faire ça, c'est comme si un engrenage commençait à tourner dans ma tête.

En effet, du 26 au 30 décembre, je suis allé à l'université marxiste d'hiver avec deux autres membres du groupe de base. Il s'agit d'une sorte de stage pour se former sur des aspects de la société, ou du moins de les voir d'un point de vue marxiste. C'est organisé par les Etudes Marxistes et Docu-Marx, qui sont un peu les fondations du PTB et qui font office pour les membres d"'école du parti".

J'ai participé à un cours sur la philosophie marxiste, c-a-d le matérialisme historique (voir la société en continuel évolution) et le matérialisme dialectique (analyser le pourquoi d'une situation en la reprenant dans son contexte) qui constitue une opposition aux idées de Platon, à l'empirisme et à la métaphysique. On a également séparer les philosophes en deux catégories : idéalistes ("je crois") et matérialistes ("je peux"). On s'est posé des questions philosophiques comme "est-ce que je pense grâce à mon âme ou à mon cerveau ?", ce qui engendre la question suivante "comment je peux le prouver ?".  Je félicite l'aisance avec laquelle Dominique Meeus nous a donné cours. C'est un de ces universitaires de mai 68 qui ont décidé de nier leur avenir prospère pour aller partager la vie de la classe ouvrière, en l'occurance aller travailler 20 ans à Caterpillar pour Dominique. Son cours se basait sur "Principes élementaires de la philosophie" de G. Politzer, un brillant prof d'unif français.

enjeux07.gifPour en revenir aux bouquins, j'ai profité de l'unif marxiste pour faire mes courses. J'ai acheté et lu quatres petits bouquins de Lenine : "De la coopéeration" où il démontre comment les coopératives sous le capitalisme étaient impossibles (on le voit aujourd'hui puisque les dernières ont disparu) et comment elles étaient indispensables sous le socialisme ; "De la culture prolétarienne" où il explique la nécessité d'une identité typique de la classe ouvrière ; "Les taches des unions de la jeunesse" où il cite les objectifs que doivent se donner les jeunes communistes ; "L'opportunisme et la faillite de la IIe Internationale" où il prépare la rupture obligatoire avec les socialistes traîtres à la classe ouvrière. J'ai même trouvé un volumineux bouquin du gros jojo "Les questions du léninisme" que je me réserve pour plus tard. Ces bouquins ont été édités à Pékin, Tirana ou Moscou dans les années '60 ou '70. Ce sont des livres qu'on achète aujourd'hui au kilo et par caisse sur E-bay. C'est assez amusant car autrefois ils étaient vendus et distribués aux PC d'Europe presque par millions.
J'ai lu aussi "Critique marxiste d'une vision écologiste de gauche de la société" par Dirk Van Duppen, marxiste, contre Dirk Geldolf, intellectuel "gauche caviar" prisé parait-il par les cadres des partis écologistes (en tout cas Groen!). C'est particulièrement éloquent car ce dernier revient toujours avec des arguments "platonicien" (se réfèrer à une idée absolue).
Enfin, j'ai terminé Germinal, le célèbre roman prolétarien d'Emile Zola : une véritable référence ! Il faudrait le rendre beaucoup plus accessible aux jeunes, dans les écoles. Cela éveille la curiosité sur tout ce que nous devons à la lutte ouvrière.

Ce stage m'a permit de rencontrer plusieurs camarades de qualités et m'a vraiment plongé dans un certain épanouissement intellectuel comme dans un havre ... un havre de socialisme dans notre Belgique capitaliste.

Commenter cet article

KGB 17/01/2008 23:42

Ah, je vois que tu as eu le même professeur de philosophie que moi. Oui, tu as raison, il a de la facilité à enseigner et il explique plut^to bien.