Savoir de qui on parle : bannisons certains mots

Publié le par dago

En ce sens, je veux parler de plusieurs termes sociaux, politiques ou économiques.
Ces  mots font partie de la culture capitaliste qui nous imprègne tous : n'oubliez jamais que chaque gouvernement, aussi démocratique le prétend-il, s'assure de faire en sorte que le peuple le légitimise et crois en lui.

normal-gauche-droite.jpg Un exemple : droite et gauche.
On apprend à l'école et à la télé à différencier les partis politiques d'une drôle de manière : on dessine un demi-cercle, un arc-en-ciel quoi, pour positionnier les partis. Le cercle doit être universellement divisé en 2 : la droite et la gauche. En Belgique, ils désigne les libéraux et les socialistes. Et il est en principe impossible que ces deux parties du demi-cercle soient d'accord... Mais il n'y a rien de plus faux !!!

Les socialistes et les libéraux sont tout les deux d'accord sur la société à adopter : c'est le capitalisme, c-a-d une société fondée sur le pouvoir économique, où ce sont ceux qui détiennent les moyens de production (donc de créer des richesses) qui décident.
Dans la pratique, il est clair que Guy Verhopstadt, notre ex-premier ministre, s'est toujours plié à la volonté d'Albert Frère, l'homme le plus riche de Belgique, et sa Fédération des Entreprises belges car ils possèdent l'économie du pays. Dans un pays capitaliste, si le gouvernement se met à dos les riches, il sera privé de ses jambes et bras. Comme on dit, les capitalistes tiennent les politiciens par les couilles. :-)
Gauche et droite, la différence est nulle car tout deux représente ces capitalistes !


pipe.jpgEt si on parle de droite et de gauche, on n'est alors obligé de parler d'extrême droite et d'extrême gauche.
Paf : nous y voila ! Rien de mieux pour désigner les méchants et justifier les gentils décrits si dessus !
D'abord, je n'aime pas qu'on désigne par exemple le FN comme un parti d'extrême droite : c'est un parti fasciste ! Le FN n'est pas le même parti que le groupuscule NATION par exemple qui lui est clairement national-socialiste car il surfe sur la "gauche nationale".

Et puis, venons nous en au meilleur : extrême gauche. Comment peux-t-on mieux maintenir la destruction des communistes que par ce mot ?
Sans trop savoir pourquoi, beaucoup de jeunes sont contre la droite mais n'osent pas voter pour les communistes car on les désigne comme "extrême gauche". Mais que peux se dire d'autre le jeune que de rassembler les extrêmes entre elles ?! Pour moi et pour beaucoup, il n'y a pas pire insulte qui m'inspire autant de dégoûts que de désigner tout ceux qui ont REELEMENT combattu le fascisme, c'est à dire les communistes (Espagne, Italie, France, etc..), et je le dis clairement : je pisse à la raie de tout ceux qui oseront rassembler communistes et fascistes.
Ces connards ont trouvé un mot pour cela qui déclenche en moi la répugnance la plus infect : Totalitarisme !

Je n'aime pas faire d'article trop long mais je n'aime pas des mots comme Baraki (insulte belge de petit-bouregois pour désigner ceux qui ont un accent), enseignement libre (pour désigner l'enseignement catholique élitiste en Belgique) ou communautaire-institutionnel qui font partie des mots qui servent à cacher la forêt derrière un arbre.


Appelons un chat un chat et arrêtons de donner des noms qui jugent pour des personnes qui en valent plus que d'autres ou le contraire et qui empêchent de réfléchir !

Commenter cet article

CAC 16/11/2007 18:07

Diaporamas des affiches historiques du
Parti communiste français

http://pcf-prcf.over-blog.com/article-7198595.html